Les survivants de l'Aurore

Forum de la méta-guilde, dont le principal objectif est de coordonner les propositions de jeu en groupe, papier ou en ligne, ainsi que le calendrier des activités.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 1) Méthode de création des personnages

Aller en bas 
AuteurMessage
Corentin
Gouverneur des vivants
Gouverneur des vivants
avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 07/04/2011
Age : 30
Localisation : Namur/Mons

Feuille de personnage
Nom et prénom:
Allignement:
Moral:
100/100  (100/100)

MessageSujet: 1) Méthode de création des personnages   Mar 12 Avr - 18:24

Création de personnages

Les survivants ne la font pas compliquée, ne vous inquiétez pas! La création de personnage se fait en cinq étapes, les quatre premières ne prenant pas plus de trois minutes chacune, la dernière prenant autant de temps que vous le voudrez.



  1. Choisir un nom

    La première chose qu'il vous faudra faire, c'est choisir la manière dont on va vous appeler. Il est clair que prendre votre propre nom serait plus facile, mais cela retirerait le côté fun de ne pas être obligé de s'incarner soi-même. Enfin, vous êtes libre, voilà ce que j'en dit...

    Restrictions concernant les noms: si les noms de célébrités sont tout à fait acceptés, éviter les noms trop difficiles, juste de manière à ce que vous n'ayez pas à aller voir dans votre fiche à chaque fois que vous voulez donner votre nom...


  2. Choisir deux profils positifs et deux négatifs

    Votre personnage, vous le jouez comme vous le voulez, mais pour éviter d'avoir un Dieu omnipotent parmi nous, une petite restriction est imposée par le biais des profils. Vous êtes libre de les choisir, mais vous devez suivre la ligne de conduite qu'ils vous imposent alors. Une cleptomane par exemple aura du mal à ne pas voler quelque chose, et une personne malade devra se soigner régulièrement. Veillez aussi a garder une cohérence en évitant de prendre un profil positif et un profil négatif qui s'annulent, à moins que vous ne soyez schizophrène, ce qui n'est pas le cas de tout le monde, je le rappelle!

    Restriction: N'hésitez pas à jeter un œil aux profil des autres, ça vous évitera que l'on aie huit toxicomanes... La variété fait la richesse d'un jeu... Les profils seront dans un autre post-it de la même catégorie pour plus de clarté.


  3. Chaque survivant débute avec 12 points à répartir entre 3 caractéristiques, à savoir

    -Santé: le nombre de gros coups que vous pourrez prendre, de jours de maladie grave que vous pourrez supporter, jours d'empoisonnement sans y rester,... Attention que certains dégâts peuvent vous faire perdre plus de 1 point de santé à la fois... On n'a pas qu'un gros bleu sur la cuisse quand on se fait foudroyer...

    -Résistance: ce que vous pourrez supporter avant d'être blessé, le nombre de jours sans eau, sans nourriture, seuil de résistance avant d'être malade ou empoisonné... Enfin, déterminer si vous avez un estomac d'acier ou si vous êtes une faible femme provenant de la civilisation européenne et à immunodéficience sur développée...

    -Chance: utile car ça vous permet d'ajouter chaque jour à un jet de dé votre valeur de chance, et augmenter ainsi les chances de réussir une action. Cela évite aussi que le hasard soit votre seul dieu... Et vous pouvez l'ajouter après le jet, ce qui est encore plus avantageux, et vous évitera quelques sueurs froides.

    Restriction: Pour éviter que vous ne mourriez au premier rhume qui passe, vous devez impérativement accorder au moins 2 points en santé et 1 point en résistance. Juste au cas ou vous seriez tentés par un 12 en chance...


  4. Chaque survivant a droit à un objet en commençant, objet qu'il aura protégé et chéri durant toute son errance jusqu'à l'ile des survivants. Vous êtes libre de choisir n'importe quel objet pour peu qu'il respecte certaines règles:

    -L'objet doit être non-dégradable: vous avez trainé ce truc en mer depuis plusieurs jours, si pas semaines, alors si ça devait être de la nourriture, celà ferait longtemps que vous l'auriez mangé, ou qu'elle aurait pourri sous les assauts incessants de l'embrun... Donc, non, vous ne pouvez pas avoir pris avec vous un bras humain pour vous en servir comme arme et comme casse-croûte... Et si c'est une conserve, n'oubliez pas qu'il n'y a pas d'ouvre-boîtes pour aller avec...

    -L'objet devra tenir dans une poche, votre pantalon ou dans une seule main. Sinon, comment auriez vous pu vous accrocher à votre planche flottante jusque là? Pas de réacteur nucléaire portatif pour cette fois....

    -L'objet ne devra pas nécessiter d'être branché à une prise électrique ou à une autre source d'énergie non-naturelle. L'ile a beau sembler paradisiaque, ce n'est pas le club Med, non plus....

    -Si l'objet est fonctionnel, n'oubliez pas qu'il a subi la dégradation de l'eau et du sel durant une longue période. Le métal a des chances d'être rouillé, et la poudre ne vaudra même pas la peine d'être séchée, elle ne fonctionnera plus. Si vous voulez tout de même prendre un Desert Eagle, vérifiez bien que les balles sont étanches et dites vous bien qu'il vous faudra quelques longs jours de nettoyage avant que vous n'ayez une chance de le faire fonctionner. Et le sable pourrait très vite mettre fin à cet espoir... Et pas non plus de chargeur de rechange. Juste un objet, les balles étant considérées comme en faisant partie, on est pas des monstres quand même!

    -S'il n'y a pas de contraintes d'époques, il y a cependant une contrainte de départ qu'est le réalisme. Pas d'objets futuristes ou magiques. Pas non plus d'objets aux propriétés improbables, tel qu'une grenade à utilisations multiples, un pistolet impossible à éroder et à balles étanches, ou une lampe-torche étanche dont les pilles se rechargent toutes seules...

    Vous préfèrerez plutôt une grenade classique, un pistolet que vous essaierez de remettre en état vous-même ou une lampe-torche qui se recharge grâce à l'énergie solaire...

    Restrictions: la contrainte de l'objet unique étant difficile à contrôler, vous n'aurez accès à cet objet qu'après accord d'un modérateur, comme ça on évite les détournements de règles. De plus, une liste non-exhaustive d'objets utiles sera publiée pour ceux qui n'auraient pas d'idée...Cette liste est dans un autre post-it de la même catégorie.


  5. Voilà, votre personnage est créé, il ne vous reste plus qu'une chose à faire, mettre un peu de cohérence dans tout ça. Le mieux est de faire une petite description de ce qu'il est, ce à quoi il ressemble, ses qualités et ses défauts, la raison qui l'a mené à gardé cet étrange objet avec lui durant tout ce temps, et pourquoi pas, un petit récit de votre arrivée sur l'Ile! N'oubliez pas qu'il existe un descriptif assez détaillé des lieux et conditions, et que ceux qui vous ont précédés vous ont peut-être déjà inclu dans l'heure histoire, alors arrangez vous pour qu'une certaine cohérence soit maintenue.






Voilà, le tout tient ensemble? Alors vous êtes libre de continuer le jeu

Exemple de fiche de personnage:
Nom: Marine Long
Profils positifs: Eloquence et herboriste
Profils négatifs: Rancunière et Diabétique
Caractéristiques:
Santé: 3
Résistance: 5
Chance: 4
Objet choisi: boite en métal contenant une seringue et dix doses d'insuline
Description:

*Marine, quel nom prédestiné pour finir sa vie sur un bout de bois au milieu de l'océan. Et dire qu'il a fallu que je survive à L'Aurore, tout ça pour finir noyée, déshydratée, ou de mille et une façon dont je passe les plus croustillantes.*
Marine sentait la fatigue la gagner alors qu'elle repensait à tout ce qui s'était passé. Son oncle avait eu une idée en or de leur proposer cette croisière sur son bateau de plaisance. Grâce à ça, elle avait survécu, et elle se retrouvait, entourée d'anciens milliardaires, sur un canot de sauvetage, attendant que quelqu'un les retrouve. Deux étaient déjà morts, leurs corps jetés par dessus bord. Et les autres n'allaient pas tarder. Les milliardaires, ça ne survit pas, ça profite du luxe. Marine n'était pas comme eux. Malgré son apparente faible condition, elle venait de la campagne, et la vie de ferme lui avait donné une résistance et une volonté qu'aucun autour d'elle ne pourrait jamais se vanter de posséder. Mais elle n'était pourtant pas au mieux de sa forme. En effet, les rations de survie qui étaient à bord du canot de sauvetage étaient majoritairement des concentrés énergétiques à haute densité en sucre. Et le sucre, Marine ne pouvait pas se permettre d'en abuser comme les autres, car elle était diabétique de type A, et de naissance en prime. Malgré tous les efforts qu'elle avait fait, son diabète ne s'était jamais stabilisé, et elle devait continuer à s'injecter une dose d'insuline tous les soirs, sous peine de faire une hypoglycémie, ce qui se révèlerait probablement mortel dans la situation actuelle. Elle ouvrit la petite boîte en métal qu'elle serrait en main depuis le naufrage, en sortit une seringue, y monta une capsule d'Adrénaline qu'elle s'injecta dans la cuisse gauche au travers de son pantalon. Le produit se répandit dans son corps, et au fur et à mesure qu'il faisait effet, elle sentit la fatigue se saisir d'elle. Elle remit la seringue en place, jeta la capsule vide par dessus bord, et se laissa aller à un sommeil sans rêves. Le soleil se levait à peine quand Marine se réveilla dans un silence inhabituel. La relative pénombre provoquée par la bâche du canot de sauvetage ne lui laissa distinguer aucune forme autour d'elle. Lentement, elle souleva un coin de celle-ci, laissant pénétrer un rayon de soleil qui révéla l'absence de toute autre personne dans l'embarcation. Prise de panique , elle arracha le reste de la bâche pour découvrir l'immensité bleue et vide qui s'étendait de toute parts. Rien, personne, juste le bruit des vagues qui venaient frapper la coque en plastique de l'embarcation. Regardant autour d'elle, elle remarqua qu'il ne restait rien dans l'embarcation: plus de ration, plus d'eau potable, plus rien. C'est à ce moment seulement qu'elle remarqua que sa jolie boîte métalique avait elle aussi disparu. Marine sombra dans les larmes, à mesure qu'elle sentait le manque de sucre la tirailler. Elle sentait sa tête tourner, sentant son cœur battre à tout rompre pour essayer de fournir un peu d'énergie. Bientôt, il s'arrêterait pour de bon. Elle se coucha sur le côté, laissant ses larmes former une petite marre sur la toile cirée en murmurant ces mots: "J'espère que toi au moins tu survivras, Sokar". Ainsi, elle ferma les yeux, et s'endormit à jamais.



Remarque: La fiche de personnage doit être postée en nouveau sujet dans la section création de personnages pour que l'on puisse facilement s'y retrouver... Et ceux qui le souhaitent peuvent utiliser leur nom de personnage comme pseudo pour le forum, on ne leur en voudra pas.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://survivantsdelaurore.forumgratuit.be
 
1) Méthode de création des personnages
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les survivants de l'Aurore :: Ile des survivants de l'Aurore :: Création de personnage, règles et généralités-
Sauter vers: